Cartographie numérique : comment choisir le bon logiciel

Après quelques années passées à faire de la cartographie à la main, armés de crayons de couleurs, à utiliser des calques et à tracer des traits à la règle, quoi de mieux pour la formation d’étudiants en master de géographie que de se lancer dans la cartographie numérique ? Encore faut-il choisir le logiciel de cartographie numérique adapté à ses usages et qui donnera envie de découvrir l’univers de la cartographie dans une optique professionnelle. Celui qui permettra de s’aguerrir aux méthodes de représentation des données qualitatives et quantitatives (cartogramme, élévation 3D, anamorphose, diagramme triangulaire…). Et de mettre en application les concepts étudiés lors de son cursus universitaire (matrice de Bertin, analyse factorielle de correspondance, ACP et AFC, régression, classifications ascendantes hiérarchiques…). D’autant que derrière le terme de cartographie numérique se cache un jargon technique difficile à appréhender au premier abord lorsque l’on débute :  S.I.G. (Système d’Information Géographique), géomatique, géocodage, modélisation…  Nous vous présentons dans cet article les 5 caractéristiques principales qui font d’un logiciel de cartographie numérique un outil adapté au public universitaire.

Logiciel de cartographie numérique

1. Un logiciel de cartographie numérique paramétrable à volonté

Premier point : un bon logiciel de cartographie numérique doit proposer à son utilisateur un grand nombre de fonctionnalités, c’est-à-dire la possibilité d’utiliser des méthodes variées de représentation grâce à des opérateurs (cartogramme, création de points, fusion, sectorisation manuelle ou non, inclusion/exclusion, etc…) et de paramétrer à l’envi ces méthodes de représentation (voir ci-dessous des exemples de modules présents dans le logiciel Cartes & Données). Il doit être paramétrable à souhait pour représenter correctement la donnée analysée. Par exemple, dans tout logiciel de cartographie numérique, il doit être possible de représenter un même symbole avec 4 ou 5 types d’éléments que l’on peut faire varier comme :

  • la taille
  • la forme
  • le remplissage
  • le contour
  • l’orientation du symbole

Un bon logiciel de cartographie numérique, en plus d’offrir des méthodes de représentation variées, doit offrir un ensemble d’outils qui permettent de croiser, d’analyser et de synthétiser les données. L’objectif est de les rendre à la fois intelligibles et représentables sur la carte.