Les élections présidentielles américaines de 1972 à 2012

Article 190 sur 613

2012-banner-us-presidential-election

Les élections présidentielles américaines se sont achevées ce mercredi 7 novembre 2012 sur la réélection de Barack Obama pour un nouveau mandat de 4 ans.

Pour accompagner cet évènement, nous vous proposons différentes cartographies :

  • Un atlas dynamique des résultats par état (vainqueur) aux différentes présidentielles américaines depuis 1972
  • Les résultats détaillés de l’élection présidentielle 2012 par counties
  • Les contributions financières à la campagne par état pour l’élection présidentielle de 2012.

Animation chronologique : les vainqueurs par états aux élections présidentielles américaines depuis 1972

cdweb-diaporama-carte-dynamique-lecture-frise
La nouvelle fonction « diaporama » de C&D Web vous permet d’afficher une animation chronologique retraçant les vainqueurs par état pour chacune des Présidentielles américaines depuis 1972.

Le menu dynamique Diaporama vous permet de faire défiler les cartes correspondant aux différentes années.

 

Atlas dynamique : Les elections présidentielles américaines depuis 1972

Cet atlas présente le parti vainqueur dans chaque état pour toutes les présidentielles U.S. depuis 1972.

Cliquez sur le visuel pour afficher l’atlas dynamique C&D Webcarte-results-presidential-us-by-state-since-1972_V

Les résultats détaillés par comtés de la Présidentielle américaine 2012

Ce second Atlas vous permet de retrouver le vainqueur et les résultats détaillés de chaque comté en survolant les différentes zones de la carte.

carte-results-presidential-us-2012-by-county_V

Les différents candidats :

 

Les cartes et analyses de Kazimierz J. Zaniewski, spécialiste de la géographie électorale américaine

kazimierz-j-zaniewskiKazimierz J. Zaniewski (Docteur, professeur associé au département de Géographie et d’Urbanisme de l’Université du Wisconsin Oshkosh et membre du Comité Scientifique d’Articque) vous propose un regard sur les contributions financières individuelles par état pour la campagne de 2012, dont le coût s’élève à 2,6 milliards de dollars pour Obama et Romney, ainsi qu’une analyse détaillée des écarts de votes entre les candidats au niveau des comtés.

 

Contributions financières des donateurs individuels à la campagne de 2012 par états

Carte réalisée par Kazimierz J. Zaniewski

individual-contributions-to-all-candidates-for-2012-us-presidential-campaign_V

Analyse de Kazimierz J. Zaniewski

En Français

« La campagne présentielle de 2012 fut la plus chère de toute l’histoire américaine. Obama et Romney ont dépensé plus d’1 milliard de dollars chacun, et la plupart de ces fonds ont été dépensés en publicités. Selon le Brookings Institute, Obama et Romney ont respectivement diffusé plus de 160 000 et 140 000 spots tv, pour un coût total d’environ 900 millions de dollars. Entre 85 et 90 % de ces fonds ont été dépensés pour des messages négatifs envers l’adversaire. Les plus grosses dépenses ont été effectuées dans plusieurs « swing states », dont la Floride (170 millions $), LA Virginie (149 millions $), et l’Ohio (148 millions $). La carte montre les contributions des donateurs individuels à la campagne présidentielle de 2012 par état. Bien que les citoyens de Californie, de New-York et du Texas ont donné les plus gros montants globaux aux différents candidats, les citoyens de l’Utah, du Wyoming et du Texas furent les plus généreux donateurs, avec une contribution moyenne de 265 dollars. En comparaison, les contributions moyennes de l’Oregon et d’Hawaï s’élevèrent à peine à 130 dollars. Il pourrait bien y avoir une corrélation entre la générosité des citoyens de l’Utah et du Wyoming (la plupart sont Mormont) et la candidature de M. Romney, qui est Mormont également. »

En Anglais

« The 2012 presidential campaign was the most expensive campaign in American history. Obama and Romney spent over one billion dollars each and most of these funds were spent on advertising. According to the Brookings Institute, Obama and Romney ran over 160,000 and 140,000 commercials respectively, with the total cost of about 900 million dollars. Between 85 and 90 percent of these funds were spent on negative ads. The highest spending was in several swing states, including Florida ($170 million), Virginia ($149), and Ohio ($148). The attached map shows individual contributions to the 2012 presidential campaign by state. Although residents of California, New York and Texas donated the greatest amounts of cash to various candidates, residents of Utah, Wyoming and Texas were the most generous donors, with the average contribution of 265 dollars. By comparison, the average contribution from Oregon and Hawaii amounted to just over 130 dollars. There might be some correlation between Utah and Wyoming residents’ generosity (most of them are Mormons) and Mr. Romney candidacy who also is a Mormon. »

 

Election Présidentielle US 2012 : écarts de votes par comtés

Carte réalisée par Kazimierz J. Zaniewski

2012-us-presidential-election-map-carte-margin-of-vote-obama-romney_V

Analyse de Kazimierz J. Zaniewski

En Français

« Cette carte montre les différentes places fortes du vote Républicain dont l’Utah et le Wyoming et une très grande majorité de la région des Grandes Plaines depuis le centre du Texas jusqu’au Dakota du Nord. Mitt Romney a également obtenu une large majorité dans la région des Appalaches, une des régions les plus pauvres du pays. Les Républicains ont également remporté la totalité des comtés dans trois états : l’Utah, l’Oklahoma et la Virginie Occidentale. Les plus forts taux (plus de 90%) obtenus par les Républicains l’on été dans des comtés ruraux au Texas et dans l’Idaho. L’agglomération la plus républicaine est celle de Provo dans l’Utah puisque 88% de ses habitants ont voté Romney.

A l’opposé Barak Obama a conservé la plupart des bastions traditionnels des Démocrates en particulier la Nouvelle Angleterre (tous les comtés du Massachusetts et du Vermont) et des grandes agglomérations du Midwest (comme Chicago et Detroit). Quelques comtés du « sud profond » peuplés majoritairement d’Afro-Américains, notamment le célèbre delta du Mississipi ainsi que certains comtés de l’Alabama et de la Caroline du Nord sont des bastions démocrates au milieu de terres républicaines. Le même phénomène est visible le long de la frontière Américano Mexicaine où la forte part des Hispaniques dans la population fait pencher la balance en faveur du candidat Démocrate. La région Navajo du Nouveau Mexique et la côte Ouest ont également voté largement en faveur de Barack Obama. Dans le district de Columbia et dans le comté de Prince George’s à Washington ainsi dans le Bronx à New York, le vote Démocrate a même dépassé les 90%. »

En Anglais

« The map shows several Republican strongholds, including (1) Utah and parts of Idaho and Wyoming and (2) most of the Great Plains region, from central Texas to North Dakota. Mitt Romney also received a majority of votes in the Appalachian region, one of the poorest parts of the United States. It might be interesting to note that the Republican candidate received a majority of votes in all counties of three states: Utah, Oklahoma, and West Virginia. The highest proportion (over 90%) of electoral votes for the Republican candidate was cast in several rural counties in Texas and Idaho. The Provo urban agglomeration in Utah was the major urban center that supported Mitt Romney (88% of votes).

Barack Obama, on the other hand, won the race in several Democratic strongholds, particularly in New England (in all counties of Massachusetts and Vermont) and large urban agglomerations of the Midwest (e.g. Chicago, Detroit). Some parts of the deep South (the Mississippi Valley and parts of several states from Alabama to North Carolina) with large percentage of African-American population and predominantly Hispanic areas along the U.S.-Mexican border also voted for him. The Navajo region of New Mexico and coastal areas of California were also strong supporters of the Democratic candidate. Obama received over 90% of popular vote in the District of Columbia (Washington, DC), Bronx (part of New York City), and Prince George’s County in Maryland (a suburban part of the Washington, DC). »

 

Menu