Le CEE49 a choisi C&D Web pour créer un atlas cartographique en ligne.

Article 457 sur 613

Contexte et objectifs du projet

Un Atlas cartographique, document très détaillé comportant de nombreuses cartes mais difficile à manipuler était l’outil de travail de base. L’idée était de passer à un Observatoire interactif, de le transformer en observatoire en ligne pour en faire une véritable base de travail moderne pour les communautés de communes et d’agglomérations.
« L’objectif du projet était la fourniture d’un ensemble d’indicateurs économiques, fiscaux et organisationnels sous forme d’atlas, avec une mise à jour plus régulière des cartes et l’apport de fonctionnalités permettant aux EPCI (Etablissements Publics de Coopération Intercommunale) d’intégrer plus directement les éléments fournis dans leurs études» précise Sylvie Moro.

Historique du projet

La réflexion démarrée en 2006 aboutit à l’élaboration par le CEE d’un cahier des charges en octobre 2007. La publication a finalement eu lieu à l’automne 2008.

Le choix d’ARTICQUE comme prestataire :
- L’outil choisi devait être simple et sobre, s’inscrire dans la ligne graphique du Comité en ayant une véritable valeur ajoutée pour les EPCI (Etablissements Publics de Coopération Intercommunale), – Il devait comporter une dimension méthodologique (bulles), – Un outil de synthèse devait y être intégré : fenêtre donnant une analyse de la carte, – L’export des données vers Excel et l’impression des cartes devaient être les plus simples possibles, à travers une simple icône, – L’accès devait être possible à partir de tout type de poste informatique connecté à Internet, – L’application intégrée au site anjou.org devait être protégée par mot de passe car elle n’est pas destinée au grand public.

Le poste de travail à concevoir devait respecter ces différents critères d’ergonomie et d’utilisation, avec une capacité de représentation dans la lignée des nombreuses cartes déjà produites par le Comité d’Expansion.

Au vu des différentes propositions, le Comité d’Expansion a choisi Articque, et ce pour quatre raisons essentielles : – Articque proposait une personnalisation complète du produit, – Elle avait démontré une capacité de réactivité importante sur la mise en œuvre de nombreuses nouvelles fonctionnalités demandées dans le cahier des charges, – Le rapport qualité/prix proposé était intéressant, – Enfin, le Comité d’Expansion était utilisateur de longue date de Cartes & Données et en connaissait l’intérêt.

Pour Sylvie MORO, qui est intervenue dans ce projet en assistance à la maîtrise d’ouvrage, « le grand point fort d’Articque est sa capacité à s’adapter et faire évoluer rapidement les fonctionnalités de son produit en fonction des besoins exprimés par le client ».

La vie du projet

Après une publication à l’automne 2008, la prochaine actualisation aura lieu en avril 2009. Cette mise à jour des données annuelles aura lieu chaque année à cette date. Aujourd’hui, la volumétrie du projet recouvre 30 territoires communautaires et 363 communes, une trentaine de cartes et une cinquantaine d’indicateurs.

A l’horizon mars/avril 2009, les utilisateurs de l’atlas auront à leur disposition la base de données des coordonnées et des compétences des communautés de communes et d’agglomération du territoire et ils pourront télécharger leurs statuts. – La mise à jour au fil de l’eau de ces informations sera assurée directement par le CEE, dans l’outil en ligne. – Il est également prévu à l’automne 2009 d’ajouter un axe socio-économique. – Les axes existants vont se voir enrichis par de nouvelles représentations visuelles sous des formes graphiques variées, car les cartes ne sont pas toujours le meilleur mode de représentation de certaines informations. Il sera ainsi possible d’ajouter des pages d’images (schémas, photos,…). La représentation graphique constituera la première utilisation de ces nouvelles fonctionnalités.

A un horizon plus lointain, il est envisagé d’implémenter la possibilité d’ajouter des mini-atlas thématiques conjoncturels. Ils seront constitués de petits jeux de cartes construits par le Comité et mis directement en ligne. L’opportunité offerte par la nouvelle version Web de Cartes et Données a amené l’idée de ces mini atlas et leur développement s’appuiera sur elle.

« Il s’agit d’un projet très intéressant, développé harmonieusement entre les différents intervenants » conclut Sylvie Moro, « les premiers retours des utilisateurs sur tout ce qui est en place aujourd’hui sont tous très favorables ».

Menu