Interview de Georges-Antoine STRAUCH par le portail des PME

Article 462 sur 639

gas-poches-400Articque, PME de 28 salariés a fêté cette année ses 20 ans d’existence. Elle a pour activité la conception et l’édition de Cartes & Données, logiciel de cartographie statistique, qui offre aux utilisateurs la possibilité d’intégrer des données chiffrées à des cartes géographiques. Avec un chiffre d’affaire de 1,5 millions d’euros en constante progression, Articque c’est aujourd’hui plus de 40 000 utilisateurs de son logiciel, Cartes & Données, sur 7 000 sites clients en 2008.

Avec qui travaillez-vous ?

Le milieu de la cartographie ne représente qu’une petite niche de marché avec beaucoup d’acteurs travaillant dans des domaines très différents. Nous travaillons donc avec nos concurrents car nous les considérons plus comme des partenaires. Ils intègrent nos outils de statistiques et de cartographie dans leurs propres logiciels.Quant aux clients, ils sont très divers de la PME aux Grands Comptes comme EDF, la SNCF, ou encore des partis politiques comme l’UMP, le PS et le Mouvements des Citoyens, ou encore la Présidence de la République et le Ministère de la Santé.

Quelle place occupe l’innovation dans la stratégie de votre entreprise ?

L’innovation est au cœur de nos préoccupations. Nous sommes, depuis la création de l’entreprise en 1989, soutenus par Oséo dans notre stratégie de développement. Notre effort de R&D est constamment supérieur à 10% du CA. Depuis l’origine, cet effort est soutenu par les chercheurs, les universités et les Ecoles.
Le segment dans lequel nous travaillons est piloté par un leader de filière – l’IGN – Institut Géographique National. Cet organisme se considère comme le seul professionnel de la cartographie, ce qui a un peu « étouffé l’innovation ». Aujourd’hui Articque est une entreprise reconnue et notre R&D est une force. Avec 28 salariés, Articque est une grosse structure dans l’édition.

Qu’est ce que vous pensez de l’innovation comme remède à la crise ?

C’est clair ! Depuis plusieurs années, je prévoyais une crise économique. Chez Articque, nous nous sommes préparés en faisant de l’innovation notre priorité, ce qui nous permet aujourd’hui de ne pas trop souffrir de la conjoncture et d’être en bonne santé économique. Nous avons fait de l’innovation un des fondamentaux de l’entreprise.

Quels sont vos objectifs ?

La crise financière amène son lot de difficultés mais génère aussi de belles opportunités. Après avoir racheté Geobs à Nantes en 2007 et créé Atmo’Expert en 2008, nous nous sommes lancés dans une nouvelle stratégie de croissance externe puisque nous sommes en train d’acquérir une entreprise sur ROUEN.
Enfin, dans quelques jours, nous lançons notre filiale américaine. Nous avons choisi d’investir le marché américain en lançant un nouveau produit de bureautique aux Etats-Unis.

Pour conclure, je dirais qu’il faut profiter du fait que les clients, grands comptes ou services de l’Etat, parviennent aujourd’hui à faire confiance aux PME. Conscient de cela, il ne faut pas hésiter à se développer et surtout à concentrer ses efforts sur la Recherche & Développement et l’innovation. Pour moi, l’innovation est la solution pour surmonter les difficultés actuelles.

Menu