Inter Mutuelles : Visualiser la sinistralité et le maillage des réseaux prestataires

Article 347 sur 602

encart-ima

IMA leader de l’assistance en France distribue des contrats d’assistance aux professionnels (sociétés d’assurances, constructeurs automobiles, mutuelles santé, banques, groupes de presse, sociétés multinationales, grande distribution…). Le travail réalisé avec Cartes & Données au siège d’IMA à Niort a intéressé ses filiales européennes. En 2010 le réseau européen d’IMA (Italie, Benelux) s’équipe progressivement de la suite logicielle Cartes & Données.

Interview de Cyril Dupont, Inter Mutuelles Assistance

Pouvez-vous donner une note de 0 à 20 (0 étant mauvais, 20 étant excellent) sur les aspects suivants :

Qualité de la relation commerciale : 18
Rapport qualité/prix de l’offre proposée : 20
Pertinence des fonctionnalités et performance du logiciel : 18
« Nous attendons avec impatience la version 6 pour voir les améliorations proposées, car la version 5.6 a Quand même des lacunes dans l’export et l’import d’images »
Qualité de la formation : 18
Qualité et réactivité du SAV : 18
Note globale de satisfaction : 19

Articque : Quelle est votre fonction, votre rôle au sein d’Inter Mutuelles Assistance ?

Cyril Dupont : Je suis technicien en données statistiques au sein du service de gestion réseaux des prestataires d’assistance.

Dans quel contexte, pour quel projet, avez-vous eu besoin des solutions de cartographie statistique d’Articque ?

CD : Nous avions besoin d’un outil cartographique permettant de pouvoir visualiser la sinistralité et le maillage de nos réseaux prestataires. Nous avons fait le tour de plusieurs mais c’est le projet Articque qui a retenu notre attention.

Quels étaient vos objectifs, votre problématique, vos contraintes ? votre budget ?

CD : Nos objectifs : superposer des couches d’informations telles des calques dans Photoshop pour visualiser les informations désirées. Les contraintes étaient l’adéquation du logiciel Articque avec nos données et nos propres logiciels ; l’avantage est la possibilité d’importer des bases de données internes, ou via Excel. Nos données sont sur des serveur AS 400 et nous avons des requêtes BO d’extraction de données et exportées sous Excel. Pour ce qui est du budget nous avons étudié votre proposition de Cartes & Données Suite avec Contrat Sérénité et elle a retenu toute notre attention.

Utilisiez-vous la cartographie statistique auparavant ?

CD : Non avant j’utilisais Ms Autoroute pour positionner les prestataires sur une carte, mais pas de possibilité de visualiser les zones d’interventions ou les zones à risque. Autrement nous utilisions les gommettes (mais maintenant ce temps est révolu).

Si non, que vous apporte cette nouvelle façon d’analyser, de présenter l’information aux lecteurs des rapports ?

CD : Nous utilisons la cartographie suivant différentes études dont je ne peux parler ouvertement ; mais les principaux exports que nous faisons sont sous format HTML afin de pouvoir transmettre l’information à nos responsables secteurs ; et qu’ils puissent utiliser les différentes cartes proposées en vision macro. (France Régions – zones – départements – prestataires) Au début nous avons eu de la réticence face à ce nouvel outil mais maintenant il est beaucoup plus utilisé car plus parlant qu’un simple tableau Excel.

Comment avez-vous connu Articque ?

CD : On m’a confié la tâche de trouver un logiciel de cartographie permettant de pouvoir représenter différentes couches d’informations et qui pourrait être en interface avec l’outil GéoConcept. Articque semblait être le cas.

Aviez-vous consulté d’autres acteurs du marché à l’origine du projet ?

CD : L’acteur du marché contacté est nommé ci-dessus mais le coût financier proposé dépassait de loin le budget alloué.

Pourquoi avoir choisi Articque et Cartes & Données ?

CD : Articque présentait l’avantage d’une utilisation simple et de pouvoir faire les représentations cartographiques que nous voulions faire au début. A présent il dépasse les espérances car nous pouvons réaliser des cartes plus complexes que prévu.

Qu’avez-vous pu apprécier sur un plan technique et sur un plan commercial ?

CD : La disponibilité des interlocuteurs et du support technique lorsque nous avons soulevé des problèmes ou anomalies lors d’exports, ou dans le calcul de distance. Un service réactif.

Qui utilise le logiciel ? et de quelle manière ?

CD : Au départ nous avons été 6 à suivre la formation et au final par un bon matin je me trouvais seul pour pratiquer. (Nous n’avions au départ prévu qu’une licence).

Combien de temps a t’il fallu pour mettre en place la solution d’Articque ?

CD : La mise en place n’a pas été facile car il a fallu en premier lieu créer une base de données des villes avec codes Insee (source Articque) et ensuite vérifier avec les milliers de lignes renseignées par années. Les villes ne sont pas forcément écrites avec la même présentation, et étant donné que nos techniciens font des saisies manuelles en fonction des localisations de nos sociétaires lors de sinistres, nous avons parfois des anomalies de localisation de départements ou des villes mal orthographiées. Nous avons eu 6 mois de création de bases de données et étant donné les mouvements annuels des codes Insee, nous devons être vigilants pour associer les codes aux communes.

Pour quelles raisons IMA Italie et Benelux se sont-ils tournés vers Articque également ?

CD : Les responsables filiales ont eu une présentation des cartes que j’avais réalisées, et ont demandé à savoir quel était l’outil que nous avions utilisé et ses possibilités. Nous leur avons alors fait une démonstration avec des cartes réalisées et des cartes fictives. Ils ont été emballés.

Qu’est-ce qui leur a plu dans Cartes & Données ? Quelle est l’utilité pour eux, dans quel cadre l’utilisent t’ils ? En sont-ils satisfaits aujourd’hui ?

CD : Pour répondre à ces questions : ils sont emballés, mais il a fallu là aussi faire un gros travail de 4 mois de préparation entre nos bases de localisations et la base Articque Istats. L’utilité pour l’instant est dans la visualisation du maillage des réseaux, les flux des intervenants, le sinistre par Provinces, l’étude des coûts…

Menu